Sommaire
Les chapitres de la fiche
Le bilan urodynamique est un examen de la vessie
Nouveau Chapître
Comment ça se passe ?
Après le bilan urodynamique.

Le bilan urodynamique est un  examen de la vessie


La vessie est une poche qui contient l’urine.


L’urine, c’est le pipi.

Le bilan urodynamique permet de savoir si ma vessie fonctionne bien. 


Par exemple : est-ce que ma vessie retient bien l’urine ?



Ma vessie est pleine, 
l’urine ne coule pas. 

Ma vessie fonctionne bien.



Ma vessie n’est pas pleine,  
L’urine coule, je fais pipi sans le vouloir. 

Ma vessie ne fonctionne pas bien.


Le bilan urodynamique permet de savoir si ma vessie fonctionne bien. 


Par exemple : Est-ce que ma vessie se vide complètement quand je fais pipi ?


Ma vessie est pleine.


Je fais pipi.


Ma vessie est vide. 
Ma vessie fonctionne bien.

Avant le bilan urodynamique. 


On peut demander de faire une analyse d’urine 8 jours avant l’examen.


On peut demander de faire une analyse d’urine 8 jours avant l’examen.


Je vais au laboratoire avec une ordonnance faire l’analyse d’urine.

On peut demander de faire une analyse d’urine 8 jours avant l’examen.


Le laboratoire envoie les résultats de mon analyse d’urine au docteur.

Comment ça se passe ?


Une heure avant le bilan urodynamique, j’essaie de ne plus faire pipi.



Je vais faire le bilan urodynamique à l’hôpital ou dans une clinique. 


A l’accueil je donne ma carte vitale et ma carte de mutuelle.


Le docteur qui fait l’examen m’accueille.


Le docteur me pose des questions.


Est-ce que j’ai des fuites urinaires ?

Avoir des fuites urinaires, c’est faire pipi sans le vouloir.

Le docteur me pose des questions.


Est-ce que je pousse pour faire pipi?


Le docteur me pose des questions.


Combien de fois je vais faire pipi le jour?


Le docteur me pose des questions.


Combien de fois je vais faire pipi la nuit?


Le docteur m’explique l’examen.


Le bilan urodynamique peut durer presque 1 heure.


J’entre dans la salle d’examen, il y a des machines.


Il y a un ordinateur, une poche d’eau, une table d’examen et un wc spécial.

L’examen de la vessie commence.


J’enlève mes vêtements du bas.


L’examen de la vessie commence. 


Le docteur me demande de faire pipi sur un WC spécial.


L’ordinateur enregistre comment je fais pipi.

L’examen de la vessie commence. 


Je m’allonge sur la table d’examen.


J’ai les jambes en hauteur.

L’examen de la vessie commence. 


Le docteur met des gants pour regarder mon sexe.


Le docteur fait des mesures dans ma vessie.


Le docteur nettoie mon sexe avec un produit.


Le docteur fait des mesures dans ma vessie. 


Le docteur met une sonde très fine dans ma vessie.


La sonde est un petit tuyau.

Le docteur fait des mesures dans ma vessie. 


Le docteur peut mettre une sonde très fine dans mon anus.


Le docteur fait des mesures dans ma vessie. 


Mettre la sonde est un peu désagréable, mais ça ne dure pas longtemps.


Le docteur fait des mesures dans ma vessie. 


Le docteur remplit doucement ma vessie avec de l’eau.


Le docteur fait des mesures dans ma vessie. 


La machine enregistre des mesures.


Le docteur fait des mesures dans ma vessie. 


Je dois dire quand j’ai très envie de faire pipi.


Le docteur fait des mesures dans ma vessie. 


Le docteur me demande :


de tousser,

de pousser.

Le docteur fait des mesures dans ma vessie. 


Le docteur enlève la sonde, l’examen est fini.


Le docteur fait des mesures dans ma vessie. 


Le docteur me demande de faire encore pipi : 


sur le WC spécial 

ou sur la cuvette de la table d’examen.

Je me rhabille.


Le docteur me donne des explications.


Le docteur me donne des explications. 


Le docteur peut me proposer :


de faire d’autres examens,

de prendre des médicaments.

Après le bilan urodynamique.


Le docteur qui a fait l’examen envoie les résultats à mon docteur.


Le lendemain,  je dois boire beaucoup d’eau.


Je bois environ 1,5 litre d’eau le jour de l’examen et le lendemain.




 

Ce support a reçu le soutien du Dr Thibaud Lansaman, 

praticien hospitalier, au sein du service de médecine physique et de réadaptation 

de l’hôpital Raymond Poincaré.